Accueil du site > Front de Gauche > Appel international de soutien à la marche du Ier décembre pour la Révolution (...)

Appel international de soutien à la marche du Ier décembre pour la Révolution fiscale

vendredi 29 novembre 2013

Dans nos pays aussi, nous défendons l’idée que l’impôt progressif, souvent conquis de hautes luttes sociales, doit être équitable et assurer la redistribution des richesses. Les politiques fiscales doivent servir à compenser les inégalités, permettre à l’État de jouer son rôle d’acteur social, culturel et environnemental et l’aider à réparer les dégâts causés par le capitalisme financier mondialisé.

Nous aussi nous dénonçons de longue date la pression néolibérale de la finance internationale, des organismes économiques mondiaux et des firmes transnationales qui incitent au dumping fiscal, à la réduction des dépenses publiques et à la défiscalisation des profits du capital.

Il est également urgent, de mettre en place des politiques de coopération internationale pour la lutte contre les mécanismes « d’optimisation fiscale » dans le monde et qui permettent de faire gonfler la bulle de la fraude et de l’évasion fiscale. Celle-ci, dans la seule UE, s’élève à plus de 1000 milliards d’euros.

Nous condamnons le choix opéré depuis une décennie par de nombreux pays de supprimer les impôts sur la fortune et le patrimoine, tout en favorisant la multiplication d’impôts indirects et de taxes injustes qui reposent sur les foyers les plus modestes et les classes moyennes. C’est le cas de la bedroom tax en Grande Bretagne ou des hausses des taxes en Espagne sur les produits scolaires ou de première nécessité.

C’est pour ces raisons que nous aussi appelons à manifester avec nos camarades français lors de la grande marche du Ier décembre pour une révolution fiscale. Nous dénonçons avec eux la politique fiscale austéritaire mise en place par le gouvernement Ayrault : hausse de la TVA pour permettre 20 Milliards de cadeaux fiscaux aux grandes entreprises françaises, sans aucune contrepartie pour l’emploi ou l’environnement.

Une politique fiscale qui ne répond qu’à l’impératif aveugle de l’austérité et aux injonctions de la Troïka au service des nantis, ne peut avoir que des conséquences néfastes et renforcer par la contraction de la dépense publique le cycle infernal de la récession. C’est aussi de coopération entre les peuples du Nord et du Sud qu’il est question, car les budgets d’aide publique au développement sont évidemment les premiers touchés, comme ceux de la coopération culturelle, à l’image des coupes sombres que prévoit le Plan de Loi de Finance français 2014 pour le ministère de la Coopération et le ministère des Affaires Etrangères.

Tous à Paris le Ier décembre, pour une révolution fiscale internationaliste !

International call for support to the Dec. 1st march on the French Ministry of Finance for a Fiscal Revolution

In our countries too we defend the idea that taxation – often obtained through fierce social struggle – should be progressive, fair, and should ensure the redistribution of the wealth. Tax policies should be used to reduce inequality, to allow the state to play its leading social, cultural and environmental part, and to help sort out the problems caused by global financial Capitalism.

We too have been denouncing the international pressure from the markets, global economic organisations and transnational corporations that encourage fiscal dumping, budget cuts and tax exemptions for Capitalist profits. It is also urgent to put in place policies of international cooperation throughout the world so as to fight legal “loopholes” that allow the fraud and tax evasion bubble to inflate. In the EU only, legal tax evasion represents more than a trillion Euros of loss.

We condemn the choice made by many countries over the last decade to suppress taxation on high fortunes and wealth, and to multiply indirect and unfair taxes weighing on the middle and working-classes, just like the British Bedroom Tax or the rise of the price of first necessity-school products in Spain. For all these reasons we support our French comrades in their march for a fiscal revolution on Dec. 1st. We denounce with them the austerity policies put in place by the Ayrault government : the rise of the V.A.T. to allow a 20-billion fiscal “present” to big corporations, with absolutely no counterpart in terms of employment or environment.

This fiscal policy only answers the blind imperative of austerity and the Troika’s commands, all in the service of the rich and powerful. Such a policy can only have negative consequences and will reinforce, through the reduction of public spendings, the vicious circle of recession. This is also about the cooperation between countries, as the public funds for development are the first affected by those policies, as well as the funds for cultural cooperation. This is what the French 2014 Financial Plan has in mind for the Ministry of Cooperation and Foreign Affairs.

To Paris ! We will march on Dec. 1st, for an internationalist fiscal revolution !

Premiers signataires / First signatories

Marisa MATIAS, député européenne, Bloco de Esquerda, GUE/NGL, Portugal

Nikolaos CHOUNTIS, député européen, Syriza, GUE/NGL, Grèce

Basma KHALFAOUI, présidente de la fondation Chokri Bellaied contre la violence, membre du Wated Uni, membre du Front populaire, Tunisie

Thomas HÄNDEL, député européen, Die Linke, GUE/NGL, Allemagne

Alda SOUSA, député européenne, Bloco de Esquerda, GUE/NGL, Portugal

Mike DAVIES, Président d’Alliance for Green Socialism, Grande Bretagne

Maite MOLA, responsable international du PCE, Espagne

Attila VAJNAI, président du Parti des Travailleurs, Hongrie

Eva GARCIA SEMPERE, responsable écologie Andalousie, PCE – Izquierda Unida, Espagne

Axel TROOST, député et responsable des questions économiques, Die Linke, Allemagne

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0