Accueil du site > Sites amis > Parti Communiste Français > Pierre Laurent : "Nous avons besoin du Front de gauche pour aujourd’hui et (...)

Pierre Laurent : "Nous avons besoin du Front de gauche pour aujourd’hui et pour l’avenir"

Source : humanité.fr

samedi 12 octobre 2013

Le secrétaire national du PCF assure qu’il "se battra de toutes ses forces contre l’idée qu’une différence d’appréciation sur les municipales ouvre une crise au Front de gauche", alors que le vote de la direction du PCF de Paris pour une liste commune avec le PS dès le premier tour dans la capitale a provoqué l’incompréhension du Parti de gauche.

Dans une interview au Parisien-Aujourd’hui en France, jeudi, Pierre Laurent explique le choix de sa direction départementale parisienne qui est soumis au vote des militants communistes les 17, 18 et 19 octobre prochain. "D’abord parce que nous ne voulons pas du retour de la droite, explique-t-il. Ensuite, parce que les priorités que nous avions fixées sur le logement social ou le développement de l’emploi public ont été retenues. Autant au niveau du gouvernement, nous ne trouvons aucune écoute, autant à Paris nous sommes entendus et respectés depuis deux mandats dans la majorité municipale."

"Arrêtons de caricaturer"

Le sénateur parisien rejette l’hypothèse d’une explosion du Front de gauche. "Je me battrai de toutes mes forces contre l’idée qu’une différence d’appréciation sur les municipales ouvre une crise au Front de gauche. Nous avons besoin du Front de gauche pour aujourd’hui et pour l’avenir. Alors arrêtons de polémiquer, arrêtons de dramatiser, arrêtons de caricaturer les positions des uns et des autres. Et consacrons-nous à porter le plus loin possible nos positions pour les municipales et les européennes dans lesquelles le FG peut faire un excellent résultat."

"Avenir en cause"

Dans un communiqué publié jeudi matin, la section parisienne du Parti de gauche "regrette" ce vote de la direction PCF de Paris, qu’elle juge "une régression politique". Le PG 75 estime que les élections municipales à Paris ont une portée natinale. "Rendre le Front de gauche invisible à Paris est une volte-face incompréhensible", affirme le PG 75 qui espère que les militants communistes choisiront in fine la candidature Front de gauche. "

La signification de leur vote ne se limitera pas au niveau local. Les femmes et les hommes du parti de Gauche ne sont pas des partenaires qu’on prend ou qu’on rejette au gré de besoins tactiques. Solennellement nous prévenons : l’avenir du Front de gauche est en cause."

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0