Accueil du site > Sites amis > Parti Communiste Français > Budget 2014 : Pierre Laurent appelle à une "mobilisation" des (...)

Budget 2014 : Pierre Laurent appelle à une "mobilisation" des contribuables

Source : humanité.fr

vendredi 27 septembre 2013

Le sénateur de Paris et secrétaire national du PCF Pierre Laurent a préconisé une "mobilisation" des contribuables, en appui au débat à venir au Parlement dès octobre sur le projet de budget 2014. Un texte présenté ce mercredi sur lequel les parlementaires Front de gauche entendent peser à l’Assemblée nationale comme au Sénat.

Les députés et sénateurs communistes et Parti de gauche présents lors des journées parlementaires du Front de gauche, organisées mercredi et jeudi à Auray (Morbihan) ont unanimement condamné le projet de budget 2014 présenté ce mercredi en Conseil des ministres. Un projet de loi de finance qui se trouve "dans la lignée libérale et austéritaire qui prime à l’Elysée et à Matignon depuis le début de la législature", selon André Chassaigne, président (PCF) des députés Front de gauche.

"Nous opposer nettement à ce budget"

En écho à l’appel de Jean-Luc Mélenchon de voter contre le budget 2014, les élus menacent de s’opposer au texte mais veulent cependant "peser" sur le débat parlementaire à venir. "Nous avons besoin de le décrypter pour voir comment nous pouvons proposer des solutions", a déclaré Eliane Assassi, présidente du groupe communiste au Sénat, qui plaide notamment pour un dégel du barème de l’impôt sur le revenu.

En l’état du texte, les élus Front de gauche pressent pour un vote négatif par souci de "justice fiscale". "Je pense qu’il faudra nous opposer nettement à ce budget" qui "met notre modèle social en danger", a déclaré la députée et ancienne numéro un du PCF, Marie-George Buffet, très écoutée. Après l’abstention des communistes l’an dernier, "je crois que cette année il faut aller un peu au-delà de ça", selon Michel Billout, sénateur de la Seine-et-Marne. Le député du Nord Marc Dolez, qui espère "quelques avancées" dans l’hémicycle, veut lui élaborer une proposition de loi alternative "pour une politique fiscale dont le pays aurait besoin".

Pierre Laurent a assuré que les parlementaires du Front de gauche parleront d’une voix forte et "unie" durant le débat sur le projet de loi de finance 2014, affirmant qu’il existait "une communauté de vues dans le Front de gauche sur l’appréciation du budget".

La réforme des retraites, l’autre cible du Front de gauche. La réforme des retraites sera examinée à l’Assemblée à partir du 7 octobre."Qui d’autres que nous mènera ce combat au Parlement ?", a interrogé André Chassaigne, qui s’est opposé à un temps limité des débats. Sur ce dossier des retraites, "rien ne change avec l’horizon socialiste" par rapport au gouvernement précédent, a déploré la député des Hauts-de-Seine Jacqueline Fraysse, qui estime que même sur les quelques "points positifs" concernant les femmes, les jeunes et la pénibilité, "c’est flou et renvoyé à des décrets". "Il faut pousser les feux avec des amendements constructifs", a affirmé Jacqueline Fraysse, membre de la commission des affaires sociales, tandis que son groupe s’apprête à déposer une proposition de loi alternative.

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0