Accueil du site > Social > Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté mardi en (...)

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté mardi en France

mercredi 11 septembre 2013, par République et Socialisme

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté mardi en France à l’appel des organisations syndicales opposées au projet de réforme des retraites. Plus de 370.000 personnes ont défilé dans toute la France, selon la CGT. Les syndicats CGT, Force ouvrière (FO), FSU et Solidaires, avaient appelé à cesser le travail et à défiler contre une réforme qui prévoit notamment d’allonger la durée de cotisation à 43 ans d’ici 2035.

République et Socialisme était parmi les manifestant

ci dessous des camarades de Pau avec Olivier Dartigolles du PCF

Les organisateurs, qui doivent se retrouver pour envisager d’autres actions, ne s’attendaient pas à mobiliser un à trois millions de personnes mobilisées en 2010, lors de la précédente réforme des retraites. "Ce n’est pas la déferlante, on ne peut pas faire 3 millions à chaque fois. Mais on dépasse le cercle militant, c’est une bonne mobilisation", a estimé Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de FO au départ du cortège parisien. Jugeant la mobilisation supérieure à celle du printemps dernier qui avait réuni 200.000 personnes contre la réforme du marché du travail, il a jugé possible de peser sur les parlementaires lors de l’examen du texte en octobre. Venue soutenir le défilé à Paris, Marie-Noëlle Lienneman, l’une des animatrices de la gauche du Parti socialiste, a assuré que ses amis tenteraient de "faire bouger les lignes" lors du débat, en particulier sur l’allongement de la durée de cotisation. "Je leur ai dit : ’n’attendez pas que le rejet s’exprime dans les urnes’", a-t-elle dit à Reuters. Le cortège parisien, avec à sa tête la plupart des leaders syndicaux, s’est ébranlé en début d’après-midi de la place de la République. Si FO se montre très critique sur le projet gouvernemental, le dirigeant de la CGT, Thierry Lepaon, a admis qu’il constituait un progrès sur plusieurs sujets, dont la prise en compte des années d’études et de la pénibilité. "Ce que nous voulons, c’est améliorer le projet de loi tel qu’il a été transmis aux parlementaires pour que les véritables propositions portées par beaucoup de syndicats soient prises en compte par ce gouvernement", a-t-il dit. Thierry Lepaon a souligné que cette journée de mobilisation ne portait pas seulement sur les retraites mais aussi sur les salaires, l’emploi et le financement de la protection sociale.

ci dessous des camarades de Paris pendant la manifestation

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0