Accueil du site > Sites amis > Parti Communiste Français > Pierre Laurent au président  : « Il faut changer de cap »

Pierre Laurent au président  : « Il faut changer de cap »

Source : l’humanité fr

samedi 27 juillet 2013

Reçu mardi soir par François Hollande, le secrétaire national du PCF, dossiers en main (retraites, métropoles…), a rappelé que les Français avaient voté pour le changement, pas pour l’austérité.

« Il faut un changement de cap réel dans la politique du gouvernement.  » C’est cette exigence que Pierre Laurent, sénateur de Paris et secrétaire national du PCF, est venu expliquer à François Hollande, mardi soir. Pour le responsable communiste, «  c’est la moindre des choses que le président de la République reçoive les forces politiques qui ont permis la victoire de la gauche il y a un an  », comme ce fut le cas la veille avec les partis de la majorité présidentielle. «  Ce que j’attends, poursuit le dirigeant communiste, c’est qu’il en tienne compte car les Français n’ont pas voté en 2012 pour cette politique d’austérité.  »

Pierre Laurent a exposé ses «  préoccupations sur la situation sociale et les enjeux de la rentrée  ». Celui des retraites, en affirmant «  le caractère injuste de l’allongement de la durée de cotisation  », qui a le soutien de François Hollande, et «  la ferme opposition des communistes à cette solution  ». Le chef de l’État lui affirmant vouloir faire «  une réforme prudente  », Pierre Laurent en tire la conclusion «  que l’exécutif est inquiet des réactions sociales jusque dans les rangs de sa majorité  », et se dit convaincu qu’«  une mobilisation forte à la rentrée peut être payante  ».

D’autres sujets ont été abordés par Pierre Laurent, comme la future réforme ferroviaire, «  dont les enjeux sociaux, investissements publics et transition énergétique, sont décisifs  », ou celui des métropoles, votées en première lecture à l’Assemblée nationale ce mardi. Ce vote «  provoque de grandes inquiétudes et une profonde colère chez les élus  », affirme Pierre Laurent, qui indique que «  des initiatives importantes seront prises à la rentrée en vue du retour de ce texte devant le Sénat en septembre  ».

Enfin, la question des municipales de 2014 a été abordée, François Hollande souhaitant «  le rassemblement  ». Pierre Laurent, tout en rappelant «  ne vouloir en aucun cas favoriser la droite et l’extrême droite  », soulignait que «  tout est affaire de construction de projet et qu’à chaque fois qu’il s’agira de mettre en œuvre une politique municipale de gauche avec des ambitions de services publics, de logement sociaux et de démocratie locale, nous serons disponibles  ».

Métropoles  : réécrire le texte Suite au vote par les députés, mardi, du projet de création des métropoles, le groupe communiste, républicain et citoyen (CRC) au Sénat déclare qu’une «  réécriture du texte s’impose  ». 
Alors que les sénateurs avaient «  modifié le texte pour respecter le principe constitutionnel de libre administration des collectivités territoriales  », le groupe CRC se dit «  inquiet de la métropolisation imposée et de l’intégration renforcée de nombreuses communes  » qui «  éloigneront les citoyens des pouvoirs de décision  » 
et conduiront à «  une mise en concurrence des territoires  ».

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0