Accueil du site > Brèves > Ces quelques lignes de Jean Jaurès, retrouvées par notre ami Vincent, sont (...)

Ces quelques lignes de Jean Jaurès, retrouvées par notre ami Vincent, sont particulièrement d’actualité

mardi 9 avril 2013, par République et Socialisme

Avant de voter l’Ani les députés de gauche devrait ce rappeler cette phrase de Jaurès

"L’heure de l’équivoque est passée : entre le libéralisme triomphant et la République agissante, il faut choisir ; la nuée qui enveloppait et confondait tout se déchire et nous ne pourrions plus, sans mentir aux autres et à nous-mêmes, nous dérober à des explications catégoriques ; pour moi, j’ai cru qu’il était nécessaire, dès la première heure, de prendre nettement position. Nous habitions et nous défendions, contre l’ennemi, un édifice de concorde républicaine ; ébranlé trop tôt par des mains imprudentes, il va crouler. Par quelle porte en sortirons-nous ? Par la porte du passé ou par la porte de l’avenir ? Du côté du couchant ou du côté du levant ? Je sors du côté de l’avenir encore incertain, du côté du levant encore mal éclairé ; et je veux saluer, dès qu’elles commenceront à poindre au bas du ciel, plus belles toutes deux que l’étoile du matin, la Fraternité et la Justice" Jean Jaurès, 4 juin 1887 »

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0