Accueil du site > R&S dans les Régions > Basse Normandie > Déclaration de Jacques Declosmenil du 14 mars 2012

Déclaration de Jacques Declosmenil du 14 mars 2012

Premier secrétaire du comité local du MRC de Saint-Lô

mercredi 14 mars 2012, par République et Socialisme

Le PS et le MRC ont conclu un accord politique et électoral pour le contrat de législature. Ce contrat est équilibré et prend aussi acte des désaccords. Vu le système électoral contestable, actuellement en vigueur, ce compromis est légitime et il ne surprend pas. Cela a logiquement conduit Jean-Pierre Chevènement à apporter son soutien au candidat François Hollande.

Homme libre, au regard de mon chemin politique et au sens donné à mon combat, je ne partage pas ce choix qui ne me semble pas en cohérence avec ceux qui ont toujours été les miens. Certes, il y a au parti socialiste des militants de gauche sincères mais, face à un capitalisme financier qui contrôle les Etats, son programme n’est pas véritablement de gauche. Il est conforme aux recommandations de la Cour des Comptes qui souhaite une politique de rigueur : « freiner la masse salariale publique, les prestations sociales et les interventions de l’Etat. » De plus, le projet de François Hollande sera difficilement réalisable dans un contexte de croissance réduite. Le PS reste beaucoup trop prisonnier d’une construction européenne qui fait de l’Union l’un des piliers de l’ordre mondial néo-libéral avec l’OMC, le FMI, la Banque mondiale et l’OTAN

Aujourd’hui, pour garantir un vrai changement il faut, à la gauche du PS, une force politique qui ait pour ambition de rééquilibrer les rapports de force. Je considère également que le vote utile cache souvent une abdication de la pensée et suis convaincu que le primat de la sincérité des idées et des convictions doit charpenter l’action politique de chacun. Enfin, je ne veux pas que la victoire d’un candidat de gauche débouche sur des déceptions et frustrations qui provoqueraient rapidement la coagulation de la droite revenue à l’opposition et de l’extrême droite

En conséquence, lors du premier tour de l’élection présidentielle, je voterai Jean-Luc Mélenchon. Cet engagement se rattache à un soutien critique car je pense que celui-ci néglige trop le concept du rôle de la nation républicaine comme clé de voûte de la démocratie et qu’il ne se donne pas suffisamment les moyens de rompre avec l’euro libéralisme (démondialisation marchande et financière)

Demain avec mon parti je continuerai de me battre, contre la sociale-démocratie et le social-libéralisme et pour un modèle républicain, seule réponse efficace et pertinente capable de renouer les fils de la puissance publique et du pacte social.

A Saint-Lô le 14 mars 2012 Jacques Declosmenil Premier secrétaire du comité local du MRC Conseiller municipal d’opposition de Saint-Lô

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0